vendredi 24 mars 2017

LES SECRETS DU BONHEUR



Étymologiquement le mot bonheur vient de l’expression « bon eür ». « Eür » est issu du latin augurium, qui signifie « accroissement accordé par les dieux à une entreprise ». Ce mot latin est lui-même présumé issu de la racine indo-européenne aweg, dont les autres principaux représentants en latin sont : - Augere, auctus qui a donné : s’accroître
                       - Auctor qui a donné : auteur, autoriser, autorité, octroyer

BONHEUR ES-TU LÀ ?

Du point de vue de l’étymologie, le bonheur est l’aboutissement d’une construction, qui ne saurait être confondue avec une joie passagère. Le fait que la création d’un auteur s’accroisse durablement provoque en lui-même l’accumulation des satisfactions, ce qui le mène au bonheur.

Dans le livre de la jungle Baloo chantait : « Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d’eau fraîche et de verdure, que nous prodigue la nature... prenez la vie du bon côté... »
Et si la clé du bonheur était là, loin de la course à l’argent, au pouvoir, au paraître et à la gloire ?
Se reconnecter aux choses simples de notre quotidien, en prendre conscience, les savourer avec plein de gratitude peut déjà vous amener vers le bonheur.

                                                       LES 4 ACCORDS TOLTÈQUES

On pourrait en deuxième étape lire « Les 4 accords Toltèques» de Don Miguel Ruiz, afin d’améliorer sa vision des choses et apprendre à lâcher prise :
- Que votre parole soit impeccable
- Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle
- Ne faites pas de suppositions
- Faites toujours de votre mieux
Pratiquer les quatre accords Toltèques permet de mieuxgérer sa vie, de vivre plus heureux. Cela ne s’apprend pas en un jour, car ils exigent de l’exercice et n’épargneront pas les obstacles, les erreurs. Ils nécessitent chaque jour de reprendre la tâche, quel que soit le chemin parcouru la veille. Et à force d’exercices, le parcours sera facilité et la vie en sera alors transformée.

                                                                    SE CONCENTRER
 
Après avoir pris conscience de ce qui précède on peut alors se mettre a des pratiques de respiration consciente, de yoga, de sandzen ou de méditation, de massages pour se reconnecter à l’écoute de son corps et de ses messages. Ces pratiques permettrons d’entretenir une bonne santé mentale, une bonne impulsion positive et plus d’énergie dans votre quotidien, de vous ouvrir l’esprit, de gérer et contrôler vos émotions, d’améliorer votre someil, de baisser votre stress, de vous détendre...

                                                                      EN PRATIQUE
 
Tout ceci est une partie de ma vision des choses et de mon expérience... Il y a tant à dire et à faire... Cependant mettre en place une routine quotidienne d’environ 15 min avec au choix des exercices de respiration consciente et/ou de méditation, quelques postures de yoga comme la salutation au soleil à réaliser au moins 3x d’affilé, ou encore quelques exercices de Do-In peut réellement transformer des choses en vous, vous aider à être heureux et appréhender votre quotidien avec plus de joie ! Ceci pour développer des attitudes positives journalièrement. attitudes issues des philosophies orientales mais qui sont aussi reconnues en occident. Heureusement, on possède déjà ces attitudes, il suffit juste de les développer pour en apprécier les bienfaits. D’ailleurs de nombreuses études démontrent les capacités fantastiques du cerveau humain lorsqu’il s’agit de s’adapter ou de développer de nouvelles habitudes...

Alors à vous de jouer... vous avez tout pour être heureux !!

Sandrine Philip
Tél. : 06 89 97 48 17
www.shiatsumassage-montpellier.com 

www.sandzen.fr

lundi 16 janvier 2017

Hello les internautes ..

Aujourd'hui : Le Yoga et ses bienfaits !!

Etymologie : yoga vient du sanskrit "devanagari" : union, jong, méthode; qui signifie joindre, mettre ensemble notamment le corps, le cœur et l'esprit. Tout le travail tend à unifier l'être humain en le mettant en relation avec son intériorité.

Le yoga trouve son origine en Inde . C'est une discipline élaborée depuis la plus lointaine antiquité, environ VII eme siècle avant Jésus Christ, pour aider les êtres humains à traverser la souffrance, et trouver l'unité et la joie dans leur corps et leur âme.

Plus recemment une synthése philosophique donne au yoga sa structure classique au travers un ouvrage qui fait référence : "les yogas sûtras" de Pantanjali.

Des recherches spécifiques concernant le corps, le souffle et les énergies ont été développés et nous ont donné la forme du yoga la plus connue et pratiqué en occidnet le Hatha yoga.

Le yoga est une discipline qui associe des bienfaits d'ordre physique, mental, émotionnel et spirituel. La plupart du temps, il peut être pratiqué par tous, sauf en cas de contre indications et dans certaines situations où il faut choisir un yoga adapté par ex: femmes enceintes ou senior ...

En yoga on associe des exercices respiratoires (pranayama), des exercices physiques ( les postures ou asana) et des exercices de méditation et de relaxation.
En voici quelques bienfaits :
Exercices respiratoires :  - améliore les capacités respiratoires
                                                 - favorise la détente et la gestion du stress
                                                                  - renforce notre vitalité et notre système énergétique

                               Exercices physiques (postures) : - améliore la souplesse
                                                                                  - revitalisent le corps et son système énergétique
                                                                           - meilleure mobilité de la colonne vertébrale
                                                          - renforce le système immunitaire

Exercices de méditation/relaxation : - donne une clarté mentale
                                                                                        - permet une meilleure maîtrise de soi et une plus grande ouverture aux autres
                                                     - apprend à se détendre
                                                                   - nous aide à la gestion du stress
                                                                   - améliore la qualité du sommeil 

Voilà ... y'a plus qu'à !! Mais attention être corrigé par un professeur qualifié est indispensable, adopter les bonnes postures, pratiquer régulièrement et être persévérant sont les clés de la réussite vers une vie plus harmonieuse !!

Sandrine : 06 89 97 48 17 www.sandzen.fr

 

jeudi 8 décembre 2016

Le Do-In
Qu'est ce que c'est ? Véritable anti stress ..

Origines du mot Do-In :

Do : Prononciation japonaise du mot chinois TAO : la voie, le chemin
In : L'énergie, dedans en anglais, c'est la capacité mentale à diriger l'énergie .
Tao : Philosophie chinoise, est la voie de l'harmonie qui représente la loi du juste équilibre entre l'homme et l'univers. 

Quoi de mieux que de trouver une pratique au service de la santé et du bien être :
le Do-In !!

Le Do-In est une technique ancestrale d'auto massage japonais proche de la médecine traditionnele chinoise et du shiatsu (la voie par la pression des doigts).
Plus facilement appelé, en europe, digitopuncture ou acupression .
La philosophie chinoise observe que le corps est traversé par un réseau de canaux, appelés méridiens. Il s'agit de 12 lignes traversant le corps, chacune étant associées à un organe (poumon, rein, foie, vessie..). Ces méridiens sont chargés de faire circuler l'énergie vitale QI dans tout le corps. 

Le Do-In; par des exercices basés sur la respiration, l'auto massage, des assouplissements et des étirements; va venir stimuler ce système énergétique afin de retrouver équilibre et détente . 

En travaillant sur certains points que l'on retrouve en acupuncture et en faisant certains protocoles d'auto massage on peut réduire le stress, dénouer les tensions du corps, préparer au sommeil, ou au contraire mettre le corps en route dés le saut du lit.

On pourrait appeler le Do-In :" le nettoyage énergétique du corps" . On en parle comme un véritable anti stress dans le magasine Top Santé.

Le do-In nous fait prendre ou reprendre connaissance de notre corps, il nous rend serein, joyeux et apaisé. Il s'adresse à toutes les personnes soucieuses de retrouver leur énergie.
Il y a très peu de contre indications et on peut le pratiquer seul ou a plusieurs de façon ludique. 
Vous pouvez retrouver une pratique de Do-in dans mon cours de Sandzen.fr 

www.sandzen.fr
www.shiatsumassage-montpellier.fr 

lundi 21 novembre 2016

Le massage bien être et ses bienfaits..
Comme un "effleurement de main" sur la peau !

Étymologiquement:
Le terme massage est apparu dans le vocabulaire français au 19 éme siécle.
Il vient du grec "massein", de l’hébreu "mashesh" et de l'arabe "masah" qui signifie presser légèrement, palper.

Le massage n'est pas né d'hier, certaines techniques ont été créées il y a plus de 6000 ans comme le massage ayurvédique, le shiatsu quant à lui remonte au VI éme siècle, et en Europe, ce sont les grecs qui développèrent le massage il y a environ 2000 ans.

On trouve 3 grandes familles de massages:
- Les massages dits thérapeutiques qui sont réservés aux kinés: Ils visent à soulager médicalement , une épaule, un dos.. en cas de douleur après un traumatisme ou un fracture par ex.
- Les massages bien être : vont eux agir sur les tensions du corps pour une détente et un bienêtre global du corps et de l'esprit.
- Les massages traditionnels : Souvent d'origine asiatique tels que le shiatsu, ou le massage ayurvédique, prennent en compte la globalité de l'être. Ces massages permettent une meilleure circulation énergétique en cherchant la cause du problème plutôt que le point douloureux.

Plus qu'un moment de détente, le massage contribue à réduire le stress, il permet une reconnexion à soi et une meilleure estime de soi et de son corps.. "Un valorisation personnelle" !

Le massage bien être ou médical à de nombreux effets positifs sur :
- Le plan physique: il rend les muscles plus souples et soulage la douleur.
- L'organisme : il apaise, il soulage, il améliore le sommeil.
- Le plan psychomoteur : il augmente la conscience du corps et favorise une meilleure circulation énergétique.
- le plan psychologique : il augmente l'estime de soi, il contribue à l'ouverture d'esprit et à la résistance au stress.

Qui n'a jamais déposé une main bienveillante sur les épaules d'un ami ?
Le massage est le rendez vous pour prendre "Un temps pour soi...", se reconnecter a soi, s'écouter et lâcher prise. N'hésitez plus a prendre RDV ou à faire un joli cadeau à noël ...






 Le CNRD ( Centre national de ressource de lutte contre la douleur) donne sa place au massage .

Jean-Michel Lardry,
Directeur de l’Institut de formation
en Masso-kinésithérapie, Dijon
Janvier 2005
 
Place du massage dans le traitement de la douleur
 
Toutes les grandes civilisations semblent avoir bénéficié des bienfaits du massage . D’abord utilisé dans un but hygiénique ou esthétique, les Anciens se sont rapidement rendus compte que cette technique manuelle pouvait avoir des effets thérapeutiques. Parmi ceux-ci, les effets antalgiques ont été plus particulièrement relevés .
De nos jours, le massage fait partie intégrante de l’arsenal thérapeutique mis à la disposition des soignants pour lutter contre la douleur sous toutes ses formes .
La mise en place et le développement des services de soins palliatifs, l’accent mis sur la qualité du soin et sur son aspect relationnel , les récents textes législatifs relatifs à la prise en charge de la douleur ont même donné, indirectement, une nouvelle dimension à cet acte manuel. 

Sandrine Philip
06 89 97 48 17





mardi 25 octobre 2016

QU’EST-CE QUE LA MÉDITATION ?

Étymologiquement ce mot signifie « penser longuement et profondément ».
La racine latine « méditari » signifie également « s’exercer au physique et au moral » ce qui entraîne à « préparer quelque chose par une longue réflexion ».
La méditation est quelque chose que l’ont fait, c’est une expérience que l’on doit pratiquer, c’est une
qualité qui peut être apportée à n’importe quoi.
 
Souvent, autour de moi, les gens ne savent pas trop ce qu’est la méditation...? Ils s’imaginent qu’il suffit de s’asseoir en tailleur, de fermer les yeux, d’essayer d’arrêter de penser et de faire des « Om ». C’est cependant un peu plus vaste que cela !
Pour ma part j’ai découvert la méditation lors d’une retraite personnelle au temple Lerab Ling, ce qui m’a permit la lecture du « Livre tibétain de la vie et de la mort » de Sogyal Rinpoche.
En voici un passage : « La méditation peut être présentée de bien des façons. Pourtant, c’est à chaque fois une expérience différente, toujours directe et toujours nouvelle. Nous vivons heureusement à une époque où beaucoup de gens de par le monde commencent à se familiariser avec la méditation. Celle-ci est de plus en plus reconnue comme une méthode qui franchit les frontières culturelles et religieuses. Distraits de notre être véritable, nous gaspillons d’ordinaire notre vie en occupations sans fin. La méditation, en revanche, est la voie qui nous ramène à nous-même. »

Effectivement, au début, il y a la posture pour se positionner, s’ancrer, mais rapidement il y a l’attention au souffle, puis l’attention sur les pensées. Je veux dire par là qu’en fait, en méditant, on apprend à devenir spectateur de ses pensées et non plus acteur.
Il y a pleins de types et d’approches de la méditation comme le propose le livre « La bible de la méditation » de Madonna Gauding. Vous trouverez dans ce livre des pratiques pour une vie plus heureuse, pour se concentrer, pour réfléchir, pour ressentir. « Si vous êtes toujours en train de réfléchir, pourquoi ne pas focaliser consciemment le mental sur des sujets positifs et bénéfiques ? Pourquoi ne pas utiliser la méditation pour apprendre comment agissent les pensées et les émotions et développer des habitudes positives au niveau du mental, du corps et de l’esprit ? ». Ceci permet à chacun de s’approprier une façon de méditer en fonction de ses besoins ou tout simplement d’évoluer dans sa pratique.

Je me suis aperçue que méditer c’est comme apprendre à lire ou à écrire... Il faut s’entrainer quotidiennement, et, petit à petit, on apprend à retrouver le calme intérieur que l’on à tous en nous. Il faut aussi observer notre souffle. Pouvoir se connecter à cette sensation de paix intérieure. Apaiser notre esprit. Avoir plus de clairvoyance. Tendre vers plus d’amour et de compassion que vers la colère, le stress et la jalousie que le quotidien peut nous amener... En fait, la vie entière peut devenir méditation. Après une phase d’apprentissage à travers plusieurs techniques de méditation on arrive à éduquer notre esprit et à retrouver notre état naturel de calme que nous avons perdu et, ainsi, comprendre la nature de son mental plutôt que de batailler avec lui.
En fait méditer est à la portée de tout le monde pour se rattacher à soi, se faire confiance, prendre du recul, avoir de la clairvoyance... se rapprocher de sa spiritualité
(cf article dans Layalina n°84 p60). C’est cette dimension que j’essaye de vous faire découvrir dans mon cours de Sandzen.fr .

DES ÉTUDES LE PROUVENT :
Un événement sans précédent s’est déroulé au Massachusetts Institute of Technology, haut lieu de la recherche scientifique aux États-Unis : en septembre dernier, les plus grands chercheurs en sciences du cerveau - dont le biologiste Phillip Sharp, prix Nobel de physiologie et médecine en 1993 - se sont réunis, dans le cadre du colloque Investigating the Mind (Explorer l’esprit), avec les plus hautes instances bouddhistes, présidées par le dalaï-lama lui-même. Pour la première fois, des scientifiques ont livré les résultats des études sur la méditation menées, depuis plusieurs années, avec des moines bouddhistes dans des laboratoires universitaires américains.
Les premières expériences datent du début des années 1960. Effectuées avec des « méditants » occidentaux
« ordinaires », elles portaient essentiellement sur l’effet de la méditation sur la santé. « Les trente années de recherches qui ont suivi ont montré que la méditation était un merveilleux antidote au stress », explique Daniel Goleman, directeur du groupement de recherches sur l’intelligence émotionnelle de l’université Rutgers aux États-Unis. « Les nouvelles études intéressent particulièrement les neurophysiologistes, puisqu’elles montrent que la méditation, véritable entraînement mental, est capable de déprogrammer des réflexes innés. »



jeudi 22 septembre 2016

Salut les internautes !!
 
Nouveau petit article ...
 
La spiritualité : Qu'est ce que c'est où comment la voir ?

Etymologiquement ce mot signifie "ce qui est de l'ordre de l'esprit" :
  •  racine latine"spir- " qui signifie le "souffle "
  • "spiritualis" signifie en latin  "relatif au souffle", mais aussi "relatif à l'esprit"
  • "spiritualitas" désigne  la vie  de l'âme,  l'immatérialité.
A l'heure actuelle les gens perçoivent la spiritualité comme quelque chose de rattaché à la religion, aux dogmes ou à des rituels.
J'ai moi même découvert la spiritualité il y a quelques années a travers le bouddhisme tibétain donc à travers une doctrine. Ce qui m'a permis de comprendre la chose suivante grâce à un Lama du temple tibétain Lerab Ling à côté de Lodéve :
"La spiritualité, disait un maître, c'est trouver sa place dans l'univers.
La spiritualité n'est pas nécessairement religieuse, mais c'est se relier à l'aspect le plus intime de nous-même - notre véritable nature.
Cette véritable nature est ce que nous sommes vraiment, au-delà des schémas et des limitations. Prenez le ciel par exemple, même s'il est parfois recouvert par les  nuages, lui-même n'est jamais souillé ou limité par ces nuages...Telle est notre nature: toujours pure et libre, avec toutes les qualité d'amour, de compassion et de sagesse.
La spiritualité c'est être, autant qu'on le peut, aussi souvent qu'on le peut,en contact avec cette dimension éveillé de nous-même.

Il est intéressant de noté que les tibétains ne se qualifient pas de "bouddhistes". Ils utilisent le mot "nganpa", ce qui veut dire "ceux qui cherchent la vérité à l'intérieur".
La plupart des gens recherche le bonheur à l'extérieur d'eux-même - dans les situations agréables et plaisantes, tandis qu'une personne spirituelle recherche le bonheur en tournant son esprit vers l'intérieur et en reconnaissant sa véritable nature.
Bien sûr, il n'y a rien de mal aux situations agréables et ils ne faut pas les rejeter mais les vivre pleinement lorsqu'elles se présentent à nous. Mais penser qu'en elles réside la source du bonheur véritable, c'est cela l'illusion... et une personne spirituelle cherche à sortir de l'illusion....
Donc si l'on résume, une personne spirituelle ne recherche pas tant le bonheur que l'éveil - sortir de l'illusion qui est source de souffrance - mais aussi ne recherche pas seulement son éveil, de façon égoïste, mais celui de tous les êtres. Il y a donc dans la spiritualité une dimension altruiste essentielle, une attitude qui dépasse notre petit moi claustro phobique... S'il n'y a pas dépassement de l'égo, il n'y a pas de spiritualité."
J'ai ensuite découvert la mindfullness ou pleine conscience qui est un état de conscience naturel que nous pouvons apprendre à développer notamment par des exercices de méditation. Nous augmentons alors notre capacité à accepter la vie telle qu’elle est et nous pouvons dès lors, mieux en profiter. Il est aussi possible de se détacher de certaines souffrances ou troubles psychologiques de cette façon. De nos jours certains grand chefs d'entreprise font appel à cet pratique pour apprendre à gérer leur stress par exemple.
Puis est arrivé sur mon chemin le livre du Dr Lowen "la spiritualité du corps" qui m'a permis d'aller un peu plus loin dans cette perception de la spiritualité. Pour le Dr Lowen la spiritualité est l'état de grâce qui survient après une harmonisation corps/esprit/émotions. Pour lui " toute expérience affecte le corps de la personne qui la vit et est enregistré par son esprit. Si l'expérience est agréable, elle favorise la santé, la vitalité et la grâce du corps. L'opposé vaut pour les expériences douloureuses, qui sont négatives. Donc travailler en corporel en utilisant le pouvoir de l'esprit peut mobiliser l'énergie du corps pour éliminer des tensions".
Tout ceci m'a amené à penser que la spiritualité est en fait une recherche d'équilibre  entre le corps et l'esprit à travers, principalement, la respiration ou à travers des exercices corporels liés à la respiration comme en yoga, en sophrologie, en Do-in ou en méditation. La spiritualité nous permet de rentrer en introspection avec notre moi profond et nous permet de mieux nous canalisé, nous gérer face aux émotions pour toucher du doigt une vie plus sereine... c'est cette dimension que j'essaye d'apporter dans mon cours de Sandzen.
Sandrine Philip : 0689974817
www.shiatsumassage-montpellier.com

samedi 18 juin 2016

 Le Do-In .. On en parle !!

Dans mon cours de Sandzen (voir sandzen.fr) après des exercices de respiration consciente pour : connecter corps et esprit, équilibrer le cerveau droit et gauche, faire un travail de diaphragme ...
Je vous propose du DO-In qui est de l'auto-massage japonais. J'appel cette technique le netoyage énergétique du corps. Et le magasine Top Santé en vante les mérites en tant qu'anti stress.

Il ne vous reste qu'une chose à faire venir essayer ....
Me contacter via mon site pour plus d'infos. Il y'a des nouveautés qui vous attendent pour la rentrée 2016-2017.